logo

Une agence au service de votre réussite dans le digital

19 rue Girard 93100 Montreuil
France
mbote@atalaku.agency

Atalaku Agency

Social Mag 24

                                                                                          La fin d’une époque

Ca se confirme de plus en plus, l’organique est définitivement mort sur Facebook. Pour plus de reach, le contenu à lui seul ne suffit plus, il faut également compter avec le porte-monnaie pour s’en sortir.

 

 

                                                                                           Link and Like

 

Enfin il était temps. Linkedin va aussi intégrer des boutons de réactions aux Posts. Après avoir longtemps naviguer dans l’univers du seul pouce blanc (J’AIME), le réseau préféré des professionnels rejoint Facebook avec 4 nouveaux boutons d’appréciation : Célébrer, Amour, Inspirant et créatif.

 

 

                                                                                  Influenceurs sportifs 2.0

 

A l’ère du 2.0, les clubs devraient consacrer une partie de l’investissement issu du sponsoring au marketing d’influence, afin de créer de la valeur ajoutée numérique et séduire les annonceurs sur Internet

 

                                                                             

        Une Lionne qui vaut de l’or

Ballon d’or africain en 2015, première footballeuse africaine a avoir inscrit un triplé  en Coupe du monde et le but le plus rapide de l’histoire de la coupe du monde en 2015.

Fondatrice de la toute première académie spécialisée dans le football féminin dans son pays, la camerounaise Gaëlle Enganamouit a été choisie par la FIFA comme égérie du trophée de la Coupe du monde féminine, qui voyage depuis le 24 février 2019. Une aubaine marketing pour ses sponsors.

 

 

                                                                                           Les pixels ne connaissent pas la crise

                                                                                         

Si en termes de palmarès tout le monde n’est pas logé à la même enseigne, les droits télés eux, ont une hiérarchie coulée dans les marbres pour les quatre ans à venir. Avec 2,3 milliards d’euros de droits par an, la Premier League anglaise trône dans ce royaume secondé par son vice-Roi allemand (Bundesliga avec 1,159 milliards) et l’Italie (Serie A qui ferme la marche avec 973 millions d’euros). Comme quoi, Brexit ou pas,  avoir quatre clubs anglais en ligue des champions fait les affaires des annonceurs.

 

 

No Comments

Post a Comment

logo

Paris - Kinshasa

Top